Comment retrouver confiance en soi ?

La confiance en soi peut se regagner.

 

Cet article sur la confiance en soi va se présenter sur deux parties :

  1. Comprendre comment nous avons perdu notre propre estime
  2. Comment regagner cette assurance

Il y a un constat indéniable, quand nous regardons autour de nous, c’est que nous, Français, ne sommes pas des monstres de l’optimisme ! Bon, il faut dire que la situation économique et sociale de notre pays ne s’y favorise pas.

Un simple grain de sable et hop, nous baissons les bras ! Et même pire que cela, nous sommes devenus tellement individualistes que nous ne savons ni recevoir ni donner une aide quelconque !

Quel triste constat, n’est ce pas ? Bien sûr, en vous disant ceci, vous hausserez les épaules en me répondant « oui, mais que pouvons nous y faire ? » ou encore « j’ai toujours été comme ça, c’est pas maint’nant que j’vais changer! ».

Je pense honnêtement que nous avons une grande part de responsabilité à cela, simplement en suivant un mouvement dans lequel il semblait confortable de s’y glisser. Mais ne nous en blâmons pas car nous agissons ainsi en notre âme et conscience, en suivant un endoctrinement, des méthodes d’éducation, des idées reçues qui nous ont éloignés peu à peu de nos valeurs de base.

Nous nous sommes ensuite habillés d’un tee-shirt « envie », d’un pantalon « écrasement », la paire de pompes « jalousie » payée à goût de luxure alors que la semelle n’est que « usure-passion » !

Nous sommes en quête de tellement de choses, nous courrons après le bonheur alors qu’il suffirait d’ouvrir les yeux pour le voir ! Nous passons à côté de tant, nous traversons, tels des fantômes, nos murs de sérénité tout simplement parce que nous avons oublié de garder le bagage « confiance » avec nous.

C’est sûr, la confiance a un lourd poids et plus nous en gagnons, plus notre bagage s’alourdit de richesses. Et oui, c’est ça, la vérité.

Mais alors, accepterions-nous de nous remettre en question ? Accepterions nous d’arrêter d’incriminer Pierre, Paul ou Jack, peu importe leur rang ? Désirons nous transformer notre mode de pensées ?

En fait, cela se résume à une seule question …

Est ce une raison valable pour ne pas changer ?

Tout ce que je vais vous expliquer est le fruit de réflexions, d’analyses, de lectures et d’expériences. , y compris la mienne. Car je suis comme tout le monde, il a fallu que j’accepte et que j’apprenne à me reprendre en main et à en garder ce cap et, croyiez moi, il faut se mettre un sacré coup de pied aux fesses !

confiance
Réflexions

Accepter, oui ! Car si vous n’acceptez pas l’idée de changer votre façon de penser, si vous n’avez pas envie de sortir de votre zone de confort, c’est que vous n’êtes pas encore prêts. Mais cela n’est pas grave car, si déjà vous lisez ceci, si vous cherchez des articles similaires, c’est que le cheminement est en train de se faire tout doucement donc continuez ainsi. Un jour, vous franchirez le pas.

Il faut se nourrir de cette idée avant d’agir et c’est tout à fait normal. Ne vous culpabilisez pas, ne regardez pas votre voisin en pensant que, lui, au moins, il avance ! On s’en fout, de tout ça. L’essentiel, c’est vous et uniquement VOUS ! L’essentiel est, qu’un jour, votre point de vue sur vous-même aura changé, qu’un jour, vous vous reconnaîtrez.

Avant d’apprendre comment retrouver la confiance en soi, je pense qu’il est important de comprendre pourquoi on l’a perdue. Pour comprendre cela, il faut s’intéresser à soi, reconnaître son histoire, son vécu et se poser tranquillement pour en tirer les bonnes leçons. C’est comme à l’école, une leçon bien apprise vous donnait de l’assurance lors de l’interrogation. Vous aviez totalement confiance en vous et en votre potentiel de réussite.

Alors, pourquoi et comment avons nous perdu de cette confiance ?

C’est souvent le résultat, les conséquences, dirai-je, de messages négatifs répétés que vous aurez entendu. Rien de tel pour se sentir dévaloriser. Et ça commence souvent dès l’enfance (et vous remarquerez que ce n’est qu’une répercussion de ce que la personne aura subit). Malgré vos efforts, ces messages se seront bien imprégnés au fond de vous au point tel que vous en serez convaincus et vous vous avouerez vaincus avant d’avoir entrepris quoique ce soit.

Mais, du coup, c’est un enchaînement. En ayant une mauvaise image de vous-même, vous cultivez les échecs ou peut-être même que vous ne tenterez rien tellement vous êtes persuadés que vous n’en avez pas les capacités. Pourtant, ce n’est qu’une supposition puisque vous n’avez pas essayé. Seulement cette supposition est tellement ancrée en vous que vous l’avez accepté en tant que telle et qu’elle est devenue VOTRE vérité, pas LA réalité.

pensées négatives
Pensées négatives

Cette dévalorisation ne vous fera voir que les aspects négatifs de votre personnalité. Vous serez parfaitement capables de citer vos défauts mais pas d’en reconnaître les qualités.

Vous serez plus en mesure de noter vos lacunes plutôt que mettre en avant vos talents. Par conséquent, vous relèverez vos erreurs et vos échecs mais que faites vous de vos réussites ?

Il faut bien vous dire quelque chose, nous sommes tous logés à la même enseigne. Nous avons tous des défauts et des qualités, nous avons tous notre part d’erreurs (je n’aime pas le terme d’échec, vous comprendrez plus loin) et nos réussites. Pourtant, vous savez les reconnaître pour les autres ! Alors pourquoi ne pas les voir en vous ?

C’est le jeu du miroir. Ce que vous êtes en mesure de voir chez les autres existent AUSSI en vous, de même que, ce que vous ne supportez pas chez quelqu’un vous renvoie à votre propre image de vous-même.

Il y a une expression souvent reprise qui parle du verre à moitié vide et à moitié plein. J’ai mis du temps à en comprendre la nuance car, pour moi, c’était la même chose.

Pourtant non, cela dépend bien de la façon dont on se place. Si vous observez votre verre à moitié plein, vous reconnaissez vos capacités à vous développer et donc, à remplir votre verre, à combler le vide en vous.

Quand vous vous sentez dévalorisés, vous vous sentez rejetés des autres… parce que vous-même, vous vous rejetez. Vous vous sentez jugés parce que vous vous accablez de reproches. Ces attitudes et ce mode de pensées contribuent à l’installation des habitudes qui se renforceront à un point tel que vous ne vous en rendrez même plus compte. Certaines habitudes deviennent, d’ailleurs, de véritables addictions dont il est difficile de se séparer. Attention ! J’ai dit difficile, pas impossible.

Maintenant que vous avez compris comment il est si facile de perdre sa confiance, abordons la seconde partie.

 

Tout ce que vous pensez, les habitudes que vous entretenez ont une influence sur vous et un impact dans votre vie. Rien ne se produit par hasard. Ce ne sont que les conséquences de votre manière d’être.

Heureusement, rien n’est figé dans le temps et il y a toujours moyen de changer et de regagner sa confiance.

Mais pour cela, il n’y a pas de miracle, ça se travaille. Vous pouvez avoir autant de volonté que vous voulez, exprimez autant de fois que vous désirez changer, que vous en avez marre de souffrir, de vous sentir seuls, assez de manquer d’argent ou de ne pas avoir le boulot de votre rêve, si vous ne faites rien pour, rien ne se fera. Donc si vous n’êtes pas prêts à faire des efforts sur vous-même, vous resterez comme vous êtes. Je le répète, nous avons rien sans rien, si vous n’arrivez pas à vous en convaincre, personne ne peut le faire à votre place.

Il faut aussi vous dire une chose très importante.

Si vous voulez que l’on vous fasse confiance, vous devez d’abord avoir confiance en vous.

Et avoir confiance en soi, ça s’apprend ou se ré-apprend.

difficultés
une simple question de point de vue

Mais alors, comment faire pour retrouver cette confiance en soi ?

 

Vous avez compris maintenant que, seuls, vous-même, mettez un frein à votre réussite. Peu importe laquelle, du reste. Cela peut être parce que vous voulez retrouver votre harmonie, changer de boulot, gagner plus d’argent… La réussite est juste la conclusion, le résultat du travail que vous accomplirez pour atteindre l’objectif que vous vous serez fixés.

Quelque chose va vous paraître bête mais quand vous avez envie de faire un gâteau, vous achetez vos ingrédients et vous le faites, n’est-ce-pas ?

Pourquoi pensez-vous alors qu’il en soit si différent avec vous-même ?

Parce que ce n’est pas palpable, ce n’est pas concret à vos yeux et tout ce qui passe par les sentiments, votre côté émotionnel vous ébranle. Vous n’arrivez pas à le transposer… C’est comme apprendre l’algèbre à l’école et ne pas réussir à le reproduire dans les problèmes par la suite !

Ce que je veux dire par là, c’est que vous avez, en vous, des données de base, une éducation, des idées reçues et vous devez apprendre à faire au mieux pour vous avec ce package.

Pour travailler sur votre confiance, il va falloir recréer des automatismes.

Imaginez vous, quand vous étiez à l’auto-école, avec vos appréhensions de vos premières heures de conduite. Vous avez appris à gérer vos craintes et petit à petit, vous avez acquis des automatismes qui vous permettent de conduire en sécurité. Vous allez donc pouvoir fixer votre route pour atteindre vos buts.

La confiance passe par des étapes similaires et c’est ce que nous allons voir maintenant.

 

La confiance, ça se gagne ! C’est un contrat gagnant-gagnant avec vous-même. Si vous voulez que l’on vous croit, que l’on vous fasse confiance, il faudra d’abord croire en vous.

Selon vous, qu’est ce qui crée la réussite ? Qu’est ce qui fait que certains réussissent et d’autres non ? Parce qu’ils ont de la chance ? La réponse, c’est leur assurance ! La chance n’existe pas, ce n’est qu’une illusion. La chance, c’est vous qui la cultivez, dans votre jardin intérieur.

La réussite est en vous !

La clé est l’énergie que vous déployez en vous. La réussite, c’est votre propre entreprise et vous en êtes le produit. Donc plus vous vous mettrez en avant, plus vous prendrez de valeur et les autres viendront à vous tout naturellement. Soyez conquérants.

N’oubliez pas une chose :

Votre propre ennemi est vous-même !

croire en soi

Au fond de vous, qu’est ce qui vous empêche d’avancer, d’aller de l’avant ? Ce sont vos propres peurs.

Si vous les laissez en vous, elles ne feront que s’accroître. Sachez les vaincre. Ne vous inquiétez pas, la vie est suffisamment bien faite pour vous forcer à réagir avant le danger et vous êtes plein de ressources in-estimées !

D’ailleurs, combien de fois avez vous du vous relever ? Cette force est en vous ! Créez une synergie en vous et autour de vous.

Une synergie, c’est quoi ? C’est tout simplement l’association de plusieurs mouvements qui se renforcent entre eux, aboutissant à un même résultat. La votre est un trousseau à cinq clés. Cinq, comme le voyage à l’intérieur de vous pour déterrer ce que existe déjà mais que vous avez enfoui par vos peurs. Des clés, parce qu’il n’y a rien de mieux pour déverrouiller vos serrures intérieures.

Vos cinq clés s’appellent « certitude », « motivation », « enthousiasme », « satisfaction » et « détermination ». Pour cela, adjoignez vos pierres qui vous aideront à bâtir votre édifice. Ce sont les pierres de la  connaissance , de l’action et de l’attitude.

Vous savez d’où vous venez donc gardez bien en mémoire votre point de départ pour vraiment prendre conscience de votre :

Êtes vous en mesure d’expliquer ce que vous voulez faire connaissanceet pourquoi ? En êtes vous convaincus ? Connaissez vous réellement qui vous êtes ?

Arrivez-vous à vous projeter dans l’avenir ?

Autant de questions auxquelles vous devez prendre le temps de répondre, alors posez vous devant une feuille de papier et tentez d’y réfléchir. Pour gagner de votre confiance et être convaincants, vous devez savoir qui vous êtes, ce que vous voulez et pourquoi vous voulez le faire.

Tout est possible pour celui qui y croit.

Acceptez que vous puissiez vous tromper. Vous avez le droit de recommencer et de tirer les avantages de ces « échecs » pour vous améliorer. Cela ne dépend que de vous, c’est vous qui écrivez votre livre d’apprentissage.

Vous savez, le nom du blog n’a pas de hasard. « Être et se reconnaître » a tout son sens. Vous naissez, vous « êtes » et vous arrivez à cette période pleine de remises en question sur vous-même. « Con » veut dire « avec ». Il faut renaître de soi (et avec soi) pour se révéler et devenir celui que l’on a envie d’être. Cette renaissance ne passe que par la compréhension de nos blessures et donne la force de surmonter les obstacles.

Gérez vos peurs, affrontez-les. Les peurs ne disparaissent pas, vous vous en êtes bien rendus compte, mais ne les laissez pas avoir d’emprise sur vous. Plus vous y penserez, plus elles grandiront. Maitrisez-les et franchissez le pas. Vous vous apercevrez qu’elles ne sont pas réelles mais un mur que vous hissez dans votre esprit.

les peurs
Vaincre ses peurs

Continuez à lire ce qui peut vous encourager à avancer. Quoique vous en pensiez, rien n’est inutile, ça vous aidera à en comprendre plus sur vous-même, jusqu’à ce que vous vous sentiez entièrement prêts et convaincus à entreprendre tous vos changements.

Vous avez votre objectif, vous pouvez désormais passer à :

 

actions

Votre entourage familial et relationnel est important. Mais il est évident qu’ils ne vous comprendront pas tout de suite. Il faut leur laisser du temps de s’adapter à votre transformation et rappelez vous ce qui est écrit plus haut, vous connaissez votre point A et votre point B, rien ne pourra vous en faire démordre donc, foncez !

Certains pourraient vous rejeter mais ce n’est pas de votre fait, à proprement parler, mais des situations négatives extérieures répétées qui occasionnent ce rejet car l’esprit s’en trouve perdu et donc plus en mesure de comprendre et d’accepter ce que vous dites. Cela ne doit pas être une excuse pour ne pas atteindre votre but. Ils vous rattraperont donc accrochez-vous !

Apprenez à dire « non » quand quelque chose ne vous convient pas, osez dire les choses telles qu’elles sont et comme vous avez envie qu’elles le soient. Apprenez à communiquez ! Ne jouez surtout pas au jeu des « questions réponses » tous seuls car, forcément, votre esprit psychotera. Vous voulez quelque chose ? Demandez-le. Qu’est ce que vous risquez ? Au moins, vous aurez votre réponse, vous ne resterez plus bloquer derrière votre porte. Souvent, ces réponses sont autres que votre état d’esprit pense. Dans l’affirmative, tant mieux, cela vous permet d’avancer encore. Dans la négative, ne baissez pas les bras. Cela veut juste dire que vous ne devez pas piétiner et chercher dans une autre direction.

Vous comprendrez que certaines personnes ne peuvent pas vous aider, peu importe leur raison et vous l’accepterez car, dans votre parcours, vous prendrez conscience que vous trouverez toujours la ou les personne(s) adéquat(es) qui vous fileront ce petit coup de boost nécessaire à votre évolution.

« Le non d’aujourd’hui est le oui de demain »

 

dire non
Apprendre à dire non

 

N’attendez rien de plus que ce qu’on vous offre de bon cœur car ces personnes le font uniquement par plaisir, sans rien attendre en retour. Vous apprendrez petit à petit à suivre ce même mouvement car vous vous rendrez compte que, d’apporter du réconfort ou une aide à autrui est très gratifiant pour vous.

Surtout, ne dépendez de personne. Il n’y a rien de pire que la dépendance affective, elle vous coupe les ailes et vous empêche de voir et contrôler les situations par vous-même. Vous ne serez pas maîtres de vos propres décisions et, plus tard, il sera difficile d’agir selon vos convictions car elles auront toujours été prises pour vous et vous chercherez à reproduire ce schéma en étant seuls. Si vous sentez que vous risquez d’aller contre votre gré, prenez du recul et focalisez vous sur votre confiance et l’intérêt sur vous-même.

Quand j’étais moi-même en quête de mon propre développement personnel, je suis tombée sur une phrase qui m’a fait « tilt » :

« La confiance en soi, c’est se sentir libre »

 

je peux vous affirmer que c’est exact et c’est ma ligne de conduite. Comme Diego, rien n’est plus apaisant que d’être « libre dans sa tête » et donc libre de ses choix !

 

Sachez écouter et reconnaître les personnes qui sont positives et choisissez en qui vous accompagnent, vous encouragent, vous coachent et vous donnent l’énergie nécessaire à votre progression. C’est ainsi que vous allez vous constituer votre noyau gagnant, avec vous en meneur. Si, si ! Vous êtes chef d’équipe et je vous en félicite ! Grâce à elles, vous apprendrez à avoir un discourt positif que votre entourage reconnaîtra et il acceptera de suivre vos nouvelles intentions.

Pour être justes dans ses actions, il faut apporter la bonne :

attitude

Êtes vous égal à vous-même ? Vous mentez-vous à vous-même ?

Comment vous positionnez-vous, face aux autres ? Plutôt soumis ou dominants ?

Avez vous des attentes trop importantes ? Face à un problème, êtes vous négatifs ou constructifs ?

Ne soyez pas vous et votre contraire. Vous pouvez avoir des idées très positives, des projets ambitieux mais si vous êtes pessimistes, ça ne pourra pas fonctionner.

Pour ancrer la réussite dans votre vie, vous devez bâtir votre base solidement. Rien n’est facile et cela demande des efforts constants. Vous êtes, je le répète, votre propre constructeur. c’est à vous de programmer ce que vous voulez.

Nous sommes les bâtisseurs de notre vie
Soyez conquérants !

Apprenez à être exigeants avec vous-même pour en tirer le meilleur profit mais ne soyez pas intransigeants, fixez vous des paliers facilement réalisables pour ne pas vous décourager, surtout au début, et notez les. Mieux vaut faire de petits pas pour être sûrs de votre équilibre que vouloir faire un grand saut et mal assurer votre réception !

Pour parvenir à atteindre votre confiance, vous devez apprendrez à ne pas vous mentir à vous-même. Ne remettez pas les fautes sur les autres quand vous savez, au fond de vous, que vous en êtes les seuls fautifs. Vous devez apprendre à ne pas vous victimiser face aux erreurs, ne vous blâmez pas. On apprend de ses erreurs, c’est ce qui fait progresser.

Ne vous plaignez pas car c’est focaliser votre attention sur votre problème alors que vous chercher justement à en sortir. Analysez ce que vous pouvez changer en vous, comment exprimer votre souhait de transformation. Vous y arriverez ! Rappelez-vous que c’est en vous !

Ne concentrez pas votre attention sur le temps que prendra ce changement mais constatez les progrès que vous faites et notifiez vos résultats. Le fait de voir concrètement votre avancée vous permettra d’en prendre pleine conscience et vous encouragera davantage. Sachez remerciez, être reconnaissants envers les personnes qui vous poussent. C’est toujours pour votre bien, même si, sur l’instant, cela vous paraît difficile à admettre. Remercier également les petits gestes de la vie, aussi simples soient-ils. Mais une chose plus importante encore, c’est grâce à vous, parce que vous avez eu le courage d’avoir recours à des aides extérieures, que vous en êtes là. C’est le fruit de vos efforts, alors apprenez à VOUS remercier ! Tout ceci s’appelle la gratitude.

 

Maintenant, il n’y a aucune excuse à votre réussite personnelle car, gardez bien en tête que vous êtes seuls responsables de ce que vous êtes. Vous êtes autant responsable de vos « échecs » que de votre progression. Je n’aime pas le mot « échec ». Pour moi, c’est quand il n’y a pas possibilité de d’aller plus loin et c’est un mot négatif. C’est juste un essai de plus qui vous conduit à l’aboutissement.

Développez un état d’esprit positif. Écrivez plein de phrases positives sur des post-it un peu partout chez vous, si cela peut vous aider. C’est un très bon moyen. Vous verrez, à force, cela deviendra une habitude, vous sentirez ce changement opérer en vous.

 

Ça y est, vous y êtes ! Vous avez créé vos nouveaux automatismes !Vous avez reprogrammez votre façon de penser et je vous en félicite ! Avoir confiance en soi permet d’analyser les choses complètement différemment. Votre relationnel, vos états financiers, votre santé vont s’en trouver bonifier. Cela fera l’objet d’un prochain chapitre : « Comment voir sa vie se transformer ».

 

encouragements, réussite
La Réussite

 

Relisez cet article aussi souvent que vous en aurez besoin, pour chaque idée s’imprègne en vous et n’hésitez pas à partager vos progrès, nous vous encouragerons à continuer ainsi.

 

 

Sarah

Auteur : Etre et se reconnaître

"Etre et se reconnaître" prend sa plus belle plume pour remplir les futures pages blanches et vous donner encore plus de conseils, encore plus de joie de vivre et de motivation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *